Les forces de police

 

Tout d'abord il faut savoir que les forces de police sur Londres sont réparties en deux groupes bien distincts. Il y a la Metropolitan Police ou Scotland Yard qui s'occupe de toute la juridiction de Londres sauf de la City. La City, qui est le centre de Londres, est gérée par sa propre police.

La Metropolitan Police fut fondée en 1829 par Sir Robert Peel, le ministre de l'intérieur de l'époque. Suite à l'augmentation incéssante de la population, due principalement à la révolution industrielle, les forces de police était dépassées et il était urgent de mettre sur place un système beaucoup plus efficace. Elle s'appela ultérieurement Scotland Yard, en rapport avec l'emplacement du quartier général sur Great Scotland Yard. En 1888, la population de Londres est estimée à un peu plus de 5 millions d'habitants, et les forces de police de la Metropolitan a envrion 13'000. Approximativement 1 policier pour 450 habitants.

Ci-dessous un plan très simplifié de l'organigramme de la Metropolitan Police en 1888

Metropolitan Police 1888.pdf

Dans le cas des meurtres de l'éventreur, quatres furent commis dans la juridiction de Scotland Yard (Nicolls, Chapman, Stride et Kelly). Le crime d'Eddows eut lieu dans la juridiction de la City.

Ci-dessous, un aperçu des responsables de police chargés de l'affaire

Inspecteur Frederick Abberline

1843 - 1929

Inspecteur de Scotland Yard, qui a notamment enquêté sur toutes les affaires. En 1903 il déclara au Pall Mall Gazett, qu'il avait de forts soupçons sur Georges Chapman. Nigel Morland, qui publia un article en 1976, déclare que Abberline aurait dit avant de décéder : "certaines choses auraient été cachées volontairement, car il ne fallait pas chercher Jack au bas de l'échelle sociale...!" Ces déclarations doivent être prises avec un grand scepticisme, car aucune preuve de ses dires aurait été fournie.

Sir Robert Anderson

1841 - 1918

Assistant du Haut-Commissaire au Département d'Inverstigations criminelles (CID) de Scotland Yard. Il avait déclaré plusieurs fois en 1907 que Jack avait été identifié et placé dans un asile.

Superintendant Thomas Arnold

1835 - 1903

Chef de la division H (Scotland Yard) de Whitechapel. Il avait déclaré que seuls 4 meurtres avaient été commis par le même homme. Il excluait que la boucherie qu'avait subie Marie-Jane Kelly fut l'oeuvre de Jack.

Sergent George Goodley

1856 - 1941

Sergent de la division J (Scotland Yard) de Bethnal Green. Lorsqu'il arrêta Georges Chapman, l'inspecteur Abberline aurait déclaré que Jack avait enfin été enfermé.

Inspecteur Walter Andrews

1847 - ?

Un des nombreux inspecteurs du CID (Criminal Investigation Department) de Scotland Yard. Selon plusieurs sources, il aurait été envoyé à New-York pour suivre Francis J. Tumblety, après son départ précipité de Londres.

Inspecteur Joseph Helson

1845 - ?

Inspecteur de la division J (Scotland Yard) de Bethnal Green. Responsable des investigations lors des meurtres de Nicolls et Chapman. Il n'a jamais eu de théorie sur un des suspects en particulier.

Inspecteur John George Littlechild

1847 - 1923

Inspecteur du CID, dans la branche irlandaise. Même s'il n'a pas vraiment pris part à l'enquête, il déclara en 1913 qu'il avait de forts soupçons sur Tumblety.

Sir Melville Mc. Naghten

1853 - 1921

Assistant du chef constable au CID. Il publia son fameux Memoranda, où il soupçonnait Druitt, Ostrog et Kosminski avec de fortes présomptions sur Druitt.

James Monro

1838 - 1920

Chef du CID, puis devient Haut-Commissaire après la démission de Charles Warren. Même s'il n'était pas directement sur l'affaire, il fut souvent consulté par les autres détectives. Cet énigmatique personnage a laissé plâner des zones d'ombre sur sa carrière professionnelle, si bien qu'il fut, lui-même, suspecté dans les années 1970.

Insepcteur Donald Swanson

1848 - 1924

Inspecteur chef du CID. Il a toujours suspecté Kosminski. Il avait d'ailleurs inscrit son nom dans la marge d'une copie du Memoranda de Mc. Naghten.

Inspecteur John Spartling

1840 - 1934

Inspecteur de la division J de Bethnal Green. Il a rédigé le rapport initial sur le meurtre de Nicolls. Il n'a jamais eu d'avis sur la question.

Sir Charles Warren

1840 - 1927

Haut-Commissaire de Scotland Yard. Il démissionna après le meurtre de Marie-Jane Kelly. Il n'a jamais émis d'opinions sur un éventuel coupable. Il déclara que cette affaire était une première dans les annales de la police britannique.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×