Michael Ostrog

 

Né en 1833 probablement en Russie ou en Pologne. Il semblerait qu’il ait eu une formation de médecin. Ce personnage aux multiples identités : Bertrand Ashley, Comte Sobieski, Claude Clayton, Max Grieff Grosslar, etc, est un escroc mythomane, voleur et criminel. On ne connait pas grand-chose de sa vie avant 1863, où on entend parler de lui pour la première fois lors de divers vols au collège d’Oxford. Il sera arrêté puis libéré. Son parcours ensuite ne sera qu’un va-et-vient entre prisons et liberté. Arrêté en 1864, 1866 et 1873 pour vol à main armée. Il en prendra pour 10 ans. En 1887 il est à nouveau arrêté et considéré comme dangereux. Il ressort en mars 1888, avant d’être encore arrêté en novembre 1888 à Paris (ceci n’est pas confirmé !). Il sera encore détenu en 1894, 1898 et 1900 avec des séjours en hôpital psychiatrique. En 1904 lors de sa sortie, il rejoint la mission chrétienne de St-Giles à Holborn. On n’entendra plus parler de lui dès lors.

Son comportement peu orthodoxe en fera de lui un suspect plus que probable aux yeux de l’inspecteur Mc.Naghten qui en parle dans son mémorandum en 1894. Il écrit, je cite : « Michael Ostrog, médecin russe fou, convaincu d’être déséquilibré et meurtrier.

Il était connu pour avoir de la cruauté envers les femmes, et l’on savait qu’il se baladait avec un couteau de chirurgien. Ses antécédents étaient plus que douteux ».De plus ses mouvements sur la France en 1888 n’ont jamais été confirmés, ainsi que sa présumée détention. Il pouvait donc très bien se trouver sur Londres. Ce suspect apparaît également dans « The identity of Jack the Ripper » de Donald Mc.Cormick en 1962 et dans « The Complete history of Jack the Ripper » de Philip Sugden. Ses séjours répétés en hôpitaux psychiatriques font de lui un suspect potentiel qui aurait pu commettre des actes totalement fous. Enfin si le fait est établi qu’il aurait eu une formation médicale, cela accentue encore la possibilité qu’il soit Jack.

Pourtant il subsiste trop de zones d’ombre pour sa culpabilité :

-  Son âge. Au moment des faits, il avait 55 ans, en contradiction avec le profil et les témoignages.

-  Il était connu comme voleur et mythomane et pas du tout comme meurtrier. De plus, un rapport de l’hôpital du Comté de Surrey de 1891 le considère comme un mythomane et cleptomane invétéré, mais certainement pas schizophrène et dangereux comme certain le prétende. Certes sa réinsertion ne sera pas facile et on ne le guérira probablement jamais de ses vices.

-  Rien n’est confirmé quant à sa prétendue formation médicale, qui semble plus avoir été une fable montée de toute pièce par Ostrog.

-  Mc.Naghten n’a jamais présenté quelconques preuves de ses dires concernant notamment sa haine des femmes  et ses mouvements munis d’un couteau.

- Il est tout à fait possible qu’Ostrog se soit bien rendu en France en 1888.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site