Robert Mann

 

Né en 1835, Robert Mann fut issu d'une famille pauvre et désunie. Il travailla à la morgue de Old Montague Street, où furent amenés notamment les cadavres de Mary-Ann Nicolls et d'Annie Chapman. Il était un peu en marge, et à longtemps souffert de railleries au sujet de son physique. Il mourut en 1895 d'une phtisie (sorte de tuberculose pulmonaire). C'est tout dernièrement en 2009 que l'écrivain et historien gallois Mei Trow, après 2 années de recherches, apporta ce nouveau nom à la liste des suspects. Trow, se basa sur le profilage fait par le FBI en 1988 (pour le centenaire des meurtres). Le FBI avait à l'époque estimé que le tueur devait être de race blanche, issu d'un millieu familial défavorisé. Socialement déficient et ayant occupé un travail manuel dans un secteur en rapport avec l'anatomie, comme assistant médical, employé de morgue ou boucher. Qui plus est, Mann eut un comportement assez singulier notamment lors de l'autopsie de Mary-Ann Nicolls. Il se serait enfermé pendant un bon moment avec le cadavre. D'après Trow, il avait toutes les caractéristiques du profil du tueur.

Effectivement ce cas semble bien troublant et le Pr. Laurence Allison, spécialiste en médecine légale a appuyé cette théorie en estimant que Mann paraissait être un suspect plus que convaincant sur toute la liste des possibles assassins. Bien sur son comportement n'en fait pas un criminel pour autant, et il faudrait avoir beaucoup plus de détail sur son histoire et sa vie. De plus, Trow n'apporte aucune preuve, ni aucun document permettant d'appuyer sa théorie.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site